Une maison en bord de Marne

Deux niveaux,  200m2, le rez-de-chaussée est fini depuis quelques années mais l’étage est resté figé en 1980. Des volumes à revoir,  une autonomie nécessaire pour les chambres, une indépendance des salles d’eau, une circulation unique, conservée.

Architecture et décoration se mélange ici avec un travail sur les matières, la lumière et la personnalité de chacun. Des pièces d’eau cachées derrière les portes d’un placard, une technologie invisible, quand on frise le luxe de ne rien voir.